VENTS DU SUD scrl fs

Société coopérative à responsabilité limitée et à finalité sociale

 

Facebook Twitter Youtube

Qui sommes-nous ?

Vents du Sud est une coopérative qui a été créée au début de l'année 2012 par un groupe de 33 citoyens du sud de la province du Luxembourg belge.
La création d'une telle coopérative était l'aboutissement d'un travail de réflexion d'une année pour un petit groupe de convaincus qui voyaient des parcs éoliens s'établir dans la région de Arlon et Messancy et voulaient permettre à tous les citoyens de participer aux projets. Pour en savoir plus sur les objectifs...

Pour Vents du Sud, la participation réelle des citoyens est un principe fondamental. Les citoyens doivent être associés aux projets de production d'énergie renouvelable dès le départ, lors des études et des choix d'implantation de parcs qui vont les concerner au premier chef.
Cette participation effective des citoyens est un premier pas vers la création de parcs éoliens qui respectent les principes du développement durable et qui assurent qu'une partie au moins de la richesse du vent soit conservée pour la communauté locale, là où elle est générée.

En 2015, le mouvement rassemble déjà plus de 350 coopératrices et coopérateurs et Vents du Sud a lancé la production d'énergie renouvelable avec une première éolienne citoyenne de 2MW qui a démarré au début du mois de février 2015. Des efforts sont encore faits pour associer le plus grand nombre de citoyens et maximiser le capital local pour assurer qu'une part significative des bénéfices restent dans la région.

Fonctionnement de la Coopérative

Vents du Sud s'est structuré comme Société Coopérative à Responsabilité Limitée et Finalité Sociale (SCRL-FS). Les informations essentielles sur la constitution et le fonctionnement sont disponibles ici sur notre site.

La coopérative est agréée par le Conseil National des Coopératives (CNC), ce qui atteste du respect de certains critères liés à la libre entrée des coopérateurs, à l'absence d'actionnaire dominant et de but spéculatif. Entreprendre en coopérative c'est aussi une manière d'entreprendre autrement.

La Coopérative Vents du Sud agit en accord avec les sept principes coopératifs : adhésion volontaire et ouverte, démocratie, participation économique équitable, autonomie et indépendance, information, coopération entre les coopératives. engagement envers la société et contribution au développement durable en accord avec tous les membres

Chaque coopérateur dispose d'une voix dans les décisions lors des Assemblées Générales, quelle que soit l'importance de son apport financier. Un enjeu central pour la Coopérative est d'assurer un fonctionnement démocratique à chaque Assemblée Générale mais aussi à tous moments pendant l'année. Dans ce sens, les membres du Conseil d'Administration, tous volontaires, veillent à impliquer les Coopérateurs et Coopératrices dans le travail journalier de la Coopérative; les échanges sont fréquents avec groupes de travail, réflexions conjointes sur les sujets importants et diffusion de l'information au travers du site web et d'une lettre périodique d'informations.

AG en mai 2014

De par son caractère solidaire, Vents du Sud veut ouvrir la possibilité d'investir à tous, parce que l'énergie nous concerne tous et qu'elle nous est indispensable. La part de coopérateur est à 100 EUR et permet de participer pleinement à la vie de la Coopérative locale.
La Société Coopérative veut aussi générer un bénéfice économique et pourra distribuer un dividende raisonnable, limité par la loi à un maximum de 6%. Le modèle économique adopté est solide pour que l'activité de la Coopérative soit stable dans le temps et que la distribution de dividendes puisse devenir une réalité pour les coopératrices et coopérateurs.
Les membres affectent les excédents à tout ou partie des objectifs suivants le développement de leur coopérative et peuvent prévoir l'octroi de ristournes ou avantages aux membres en accord avec leurs transactions. Pour en savoir plus sur la logique économique du projet....

Vents du Sud s'est aussi allié avec les autres coopératives belges et wallonnes au sein de Rescoop en vue d'apporter un meilleur service aux membres, d'assurer l'échange d'informations, d'appuyer les autres coopératives et de renforcer le mouvement coopératif dans son ensemble. Coopération plus que compétition.

Une approche intégrale adoptée par la Coopérative Vents du Sud

La finalité de Vents du Sud n'est pas que économique et la Coopérative veut contribuer au développement local et au bien-être de la communauté et de ses membres.

Environnement

La coopérative permet aux citoyens de contribuer au financement du projet éolien. Ceci a pour effet positif d'accélérer la diffusion des techniques énergétiques efficaces et rentables, accessibles jusqu'alors seulement aux compagnies dotées de capitaux importants. Cet objectif significatif d'investissement n'est cependant pas tout et la production d'une énergie propre et renouvelable est sans conteste un atout majeur de ce projet. Il contribue de ce fait à l'atteinte des objectifs de la Belgique en termes de production d'énergies renouvelables. Il permet en même temps d'éviter l'importation de ressources énergétiques fossiles telles que : le charbon fort polluant et émetteur de dioxyde de carbone, le pétrole et le gaz naturel objets de maintes convoitises, l'uramium et les risques du nucléaire qui y sont associés.
Il faut savoir aussi que les importations annuelles d'énergies fossiles représentent un montant de l'ordre de 500 millions d'EUR par an pour la seule Province du Luxembourg.
D'autres actions ayant des retombées positives dans le domaine environnemental pourront être entreprises à l'avenir grâce aux bénéfices économiques de la coopérative.

Commune et riverains

La Coopérative s'est engagée depuis le départ dans plusieurs actions de sensibilisation et de débat sur les questions d'énergies avec notamment de multiples appels pour associer les autorités locales et provinciales à l'initiative citoyenne, l'interpellation des pouvoirs publics locaux en amont des élections locales en octobre 2012, la proposition de réalisation d'une étude Utilisation Rationnelle des Energies dans les bâtiments publics afin d'assurer la préparation d'un cadastre de consommations et d'améliorations possibles et la participation aux efforts de définition et de débat sur le cadre et la cartographie éolienne wallonne en octobre 2013.
Avec les autres coopératives citoyennes wallonnes, Vents du Sud a créé la fédération Rescoop.wallonie et contribue à l'échange de savoirs et expériences entre organisations de citoyens au niveau de la Province et de la Région.
La Coopérative s'approche des écoles aussi, en assurant par exemple en octobre 2014 la réalisation d'un grand programme de sensibilisation et d'information sur l'éolien qui touche plus de 330 élèves de primaire sur Messancy et Arlon.
La Coopérative a la volonté d'étendre sa base et de multiplier le nombre de coopérateurs/trices (déjà plus de 350) en permettant au plus grand nombre de la rejoindre ; ceci doit permettre de peser dans le débat avec les autorités, pousser les réflexions et ne pas en rester à une approche purement économique et de rentabilité pour quelques coopérateurs/actionnaires privilégiés.

Dans toutes les décisions de gestion, développement et investissement, un ensemble de critères non économiques sont sérieusement analysés et pris en compte, notamment les impacts environnementaux, sur la faune, la bio-diversité, les conditions de vie dans les villages proches, les retombées économiques locales par le versement de dividendes et l'utilisation de services disponibles sur place, les possibilités de générer de l'emploi local, les incidences en matière de paiement des impôts et taxes qui servent au développement de la société dans son ensemble, les relations et synergies avec les pouvoirs locaux...
Ces critères sont intégrés dans les décisions au même niveau que les critères de rentabilité et d'économie.
Le développement durable, c'est l'équilibre entre les différents aspects de l'activité, économique, environnemental et sociétal. Si un pôle est plus faible, il faut réfléchir à la façon de le renforcer, il faut en permanence analyser les différentes facettes de ces pôles et chercher à renforcer et équilibrer notre travail et nos préoccupations.

Projection dans le futur

Projet éolien

La Coopérative travaille sur un premier projet de construction d'une éolienne citoyenne entre Sterpenich et Hondelange. Ce premier projet produit de l'énergie depuis février 2015, plus de 4500 MWh par an, soit l'énergie nécessaire à la couverture des besoins de 1200 ménages, ou 10% de la population de la zone de Messancy et Arlon.

Le futur de la Coopérative

Cociter

Depuis, septembre 2014, Vents du Sud est s'est associé à la toute nouvelle Coopérative COCITER (Comptoir Citoyen des Energies Renouvelables) avec cinq autres cooperatives wallonnes productrices d'énergies renouvelables et membres de Rescoop.Wallonie. Les citoyens qui ont pris des parts dans ces coopératives peuvent donc se fournir directement en électricité chez un fournisseur citoyen!

Avec COCITER, la boucle production-fourniture est fermée et ce sont les citoyens et citoyennes qui reprennent ensemble le contrôle sur l'énergie.
Quelles sources d'énergies voulons-nous consommer? A quelles conditions voulons-nous produire? A quel prix? Quels désavantages ou risques sommes-nous prêts à accepter avec la production d'énergies?

Pour en savoir plus ou devenir consomm-acteurs d'électricité renouvelable, locale et citoyenne, visitez le site de COCITER.

Avertissement: le service de COCITER est en phase de lancement. Cela ne veut pas dire que vous risquez plus que d'autres le fameux blackout hivernal mais le transfert de fournisseur peut être un peu plus long que ce qui est souhaité.

Social

En période de crise économique, comment ne pas se poser la question de la précarité et de la relation avec l'énergie? Plus de 600 000 ménages sont en-dessous du seuil de pauvreté en Belgique (2 100 euros de revenus par ménage) et une des premières difficultés pour ceux-ci est souvent de faire face aux factures d'électricité et autres énergies qui sont aussi parfois plus lourdes que le loyer quand le logement est ancien ou mal isolé.
Comment agir? Quelle est notre responsabilité de citoyen et de coopérative? Que pourraient faire les coopératives dans ce contexte pour contribuer à la lutte contre la pauvreté durable?
La Coopérative veille à l'intégration des personnes précarisées dans le mouvement coopératif pour leur permettre de bénéficier de ses avantages et veut sensibiliser le public et aider à appliquer les petits gestes d'utilisation rationnelle de l'énergie (URE) qui ont l'avantage pour les foyers plus fragiles de permettre une réduction parfois substantielle de la facture énergétique. Pour ce faire, la Coopérative doit poursuivre sa réflexion et travailler en réseau avec les acteurs institutionnels et associatifs.

cociter     conseil national de la coopérateion   rescoop wallonie